Notre lettre

Accueil > Activités dans la région > Notre lettre

Chers amis,

40 ans que semailles et moissons se succèdent à la Ferme de Biorne dans ce Périgord que nous aimons tant. Les années passent et ne se ressemblent pas.

Au printemps, par mesure de biosécurité dû au virus de la grippe aviaire qui avait sévi sur plusieurs exploitations, nous avons dû bloquer notre production. Interdiction d’élever, gaver et transformer nos canards pour que le vide sanitaire étendu à 18 départements puisse enfin endiguer ce fléau.

Nos canards se sont toujours bien portés !!

Il est vrai qu’il n’y a peu de risque de contamination extérieure, puisque notre production fermière est en circuit court sans intermédiaire : nos animaux arrivent à un jour sur l’exploitation et n’en ressortent qu’en boîtes!

Par contre les exploitants qui travaillent pour les industriels courent plus de risques de contamination en circuit long, car les animaux sont fragilisés par le stress lors du transport.

Couvoir – transport – élevage — transport — gavage — transport — abattage

Espérons que les pouvoirs publics ne vont pas chercher à supprimer la production fermière car l’industrie aimerait mettre en place des éleveurs spécialisés qui travailleraient uniquement pour eux en élevant des bandes uniques de milliers de canards du même âge faisant de nous de simples opérateurs de l’industrie agro alimentaire !

Contrairement aux industriels qui vont entraîner les prix à la hausse nous n’augmenterons pas nos prix !

Nous vous remercions chers amis de votre fidélité et votre soutien à notre production fermière. Au plaisir de vous retrouver lors de nos prochains salons ou sur notre exploitation.

Yvon et Martine Noel Artaud