Skip to content
La Ferme de BiorneEnglish Version
  Vous êtes ici:Accueil arrow  Activités  arrow Notre lettre
Notre lettre

 

Chers amis,

Voilà déjà plus de 36 ans que semailles et moissons se succèdent à Biorne dans ce Périgord que nous aimons tant.

Toutefois il est possible d'imaginer que dans un futur assez proche les petites exploitations comme la nôtre n'existeront plus. Ceci n'est pas de notre fait, ni de notre incompétence mais plutôt d'une politique globalisante qui tend à favoriser des structures agro-industrielles puissantes...

En effet, aujourd'hui, sous couvert d'une traçabilité HACCP (Hazard Analyses Critical Control Point) le jeune agriculteur, avant d'avoir vendu son premier produit doit, en dehors des charges de son élevage, investir des centaines de milliers d'euros dans une salle de gavage, un laboratoire, afin de transformer ses canards, cela pour répondre aux normes CEE.

Pour faire connaître et diffuser sa production, se créer une clientèle, il devra aussi prendre le temps d'aller sur les marchés et les salons, sans pouvoir utiliser favorablement l'"IGP Périgord" (Identité Géographique Protégée) ce label ayant été phagocyté par l'industrie agro-alimentaire dans lequel le produit fermier n'est pas identifiable.
En effet, l'IPG repose uniquement sur un critère géographique (région de production) sans tenir compte ni des conditions de l'élevage des canards, ni de la qualité des produits.

S'il veut se maintenir et continuer à vivre, l'agriculteur se verra alors contraint d'aller vers cette industrie en élevant des milliers de canards en 12 semaines au lieu de 15 comme nous le faisons, dans des lieux restreints sans parcours enherbés, ou encore en gavant des canards par milliers en cage individuelle.

Nous sommes heureux de constater que le choix que nous avons eu il y a 30 ans, d'élever nos animaux avec nos propres céréales nous a mis à l'abri des dérives que nous constatons aujourd'hui avec le problème des OGM.

Nous avons donc le sentiment que la réglementation favorise l'industrie agro-alimentaire au détriment de la protection du consommateur.

Ce constat ne doit pas pour autant ruiner l'optimisme que votre fidélité nous témoigne.
Nous vous remercions, vous les "consom'acteurs" pour votre soutien à la production fermière de qualité.

Au plaisir de vous retrouver lors des prochains salons ou sur notre exploitation.

En vous remerciant encore pour votre engagement à nos côtés et votre fidélité.

Périgordialement

Martine et Yvon Noël-Artaud